Les enjeux financiers d’une agriculture biologique

L’agriculture biologique sans aucun pesticide comporte de nombreux enjeux financiers (en savoir plus sur digitalbusiness.fr).  Notamment pour Lester Brown incontournable en la matière qui a consacré toute sa vie en recherches agroéconomiques. En effet pour lui c’est l’économie qui devrait tourner autour de l’environnement et pas l’inverse. De plus, l’agriculture biologique est un bon moyen d’améliorer les autres indicateurs environnementaux, mais cette dernière ne saurait pas être effective sans une politique financière qui sied.

 

L’agriculture biologique : une culture avantageuse

L’agriculture biologique est une culture avantageuse. En effet, elle n’utilise pas de pesticides et son opération contribue à la réduction de la pollution. Ces systèmes agricoles durables ont un effet non négligeable dans la mitigation des effets de serre. En se focalisant sur le développement de l’agriculture biologique, il sera possible d’évoluer vers une culture tout à fait indépendante des intrants chimiques. Cela jouera également incontournablement dans la santé puisque les produits cultivés seront plus sains. Sans oublier qu’ils seront également plus riches en matière organique, car les sols des cultures biologiques en contiennent bien plus. Ce qui permet de dire que l’agriculture biologique présente de nombreux avantages plus profitables aux personnes et à l’environnement. Donc il est important de trouver une politique économique adaptée à son développement. De plus, il permet une économie de dépense énergétique pouvant aller de 25 à 50 %.

 

Lester Brown agroéconomiste, expert en la matière

Auteur d’une vingtaine de publications dans l’agroéconomie, Lester Brown est le PDG d’Earth Policy Institute. Ce natif de Bridgetown dans le New Jersey a consacré toute sa vie à des recherches sur l’économie et l’agriculture.

Lester

Ses œuvres traduites dans plus de 40 langues lui ont valu plusieurs fois le titre de docteur honoris causa. Mettant au-devant de ses écrits la nécessité d’intégrer l’économie dans une vision environnementale pour la relève de plusieurs défis. Sa conception écologique de l’économie vise à démontrer la nécessité de valoriser l’environnement en l’impulsant avec l’économie.

 

Lester R. Brown : qui est – ce ?

Lester R. Brown est un agroéconomiste né le 28 mars 1934 à Bridgeton dans l’État du New Jersey. On attribue à Lester Brown le titre de pionner des recherches sur le développement durable. Il est le fondateur du World Watch Institute, qu’il a présidé durant 26 ans, et de l’Earth Policy Institute, une organisation non gouvernementale dont il est le président à l’heure actuelle.

Il contribue également au portail science & decision.

Les diverses publications de Brown ont été traduites dans plus de 40 langues et ont mérité de nombreuses distinctions sur la scène internationale.

D’abord cultivateur de tomates et agriculteur dans ses jeunes années, il termine ses études en agronomie à l’Université Rutgers en 1955 puis s’envole vers l’Inde ou il s’accoutume avec les problèmes liés à l’alimentation.

lesterbrown

Une dizaine d’années plus tard, il occupe le poste d’administrateur du Service du développement agricole à l’étranger pour le Gouvernement des États-Unis, après avoir obtenu un diplôme en économie agricole à l’Université du Maryland et un diplôme en administration publique à la prestigieuse Université Harvard. C’est en 1974 que Brown fonde le World Watch Institute. Il a été classé par le Washington Post comme l’un des penseurs les plus influents de la planète. Les auteurs Sylvain Darnil et Mathieu Le Roux lui ont consacré un chapitre dans leur livre 80 hommes pour changer le monde. Il a aussi reçu plusieurs fois le titre de Docteur honoris causa de diverses universités dans le monde.

Les œuvres de Lester R. Brown, l’un des penseurs les plus influents de la planète

Lester R. Brown, agroéconomiste natif de Bridgeton dans le New Jersey, est l’auteur de plus d’une vingtaine de publications. Ses œuvres qui l’ont fait connaître sont entre autres Sauvetage d’une planète sous pression et d’une civilisation en crise (VO Plan B 2.0 : Rescuing a Planet Under Stress and a Cvilization in Trouble) et Eco-économie une autre croissance est possible, économique et durable (v.o Eco-Economy : Building an Economy for the Earth), publications qui ont été également été traduites en français avec Basculement : Comment éviter l’effondrement économique et environnemental (v.o World on the Edge : How to Prevent Environmental and Economic Collapse).

rescue

Dans Eco-économie : une autre croissance est possible, économique et durable Brown suggère une révolution dans la manière d’envisager le rapport entre l’économie et l’environnement. À l’inverse d’intégrer les diverses préoccupations environnementales dans le modèle économique actuel, Brown propose de faire l’inverse, c’est-à-dire d’intégrer l’économie dans une optique environnement.

L’Éco-Économie, concept mis de l’avant dans ladite œuvre, est défini comme une conception écologique de l’économie. Selon Brown, la conception des économistes brouille nos efforts de compréhension du monde et que la question n’est pas de savoir quelle sphère céleste tourne autour de l’autre, mais de décider si l’environnement est une partie de l’économie ou l’économie est une partie de l’environnement.

Certaines des publications de Lester Brown ont été traduites dans plus de 40 langues. Aussi, les idées et théories de Brown lui ont valu une place dans le classement des penseurs les plus influents de la planète du Washington Post.

Âgé de 82 ans au moment où ces lignes sont écrites, Lester R. Brown préside toujours l’Earth Policy Institute dont il est également le fondateur.